Sonic_Series_Logo

J'ai évoqué précédemment ma fangirl attitude vis-à-vis de Sonic the Hedgehog. Cet univers accorde une grande liberté aux auteurs de fanfictions, étant donné que les relations des personnages sont évidemment peu développées dans les jeux. Quant aux dessins animés et comics adaptés de ceux-ci, ils se contredisent les uns les autres (personnages représentés de manière différente, intrigue plus ou moins sérieuse selon le public visé, décors qui changent complètement d'une série à l'autre...). Bref, les nombreuses possibilités d'interprétation favorisent beaucoup la fanfiction.

Les couples, notamment, sont exploités selon les préférences des fans. Certains sont très populaires, comme Knouge (Knuckles/Rouge), dont j'ai beaucoup parlé dans mon premier article sur Sonic the Hedgehog. Le couple le plus célèbre reste néanmoins Sonamy, soit la relation entre Sonic the Hedgehog, le héros de la franchise, et Amy Rose, sa fougueuse admiratrice. Mais bien que le plus connu du jeu vidéo, ce couple n'est pas forcément très aimé. Pourquoi ? Parce que rien n'indique dans les jeux que Sonic apprécie Amy. Elle, il n'y a pas de doute, elle est bel et bien amoureuse de lui et n'a qu'une ambition, qu'un rêve, qu'un objectif dans la vie : épouser le hérisson bleu. C'est donc tout logiquement qu'elle le pourchasse avec son énorme marteau partout où il va. Sonic a beau fuir et la repousser, rien n'y fait (si Sonic était une fille et Amy un mec, on pourrait clairement appeler ça du harcèlement sexuel).

Sonic-and-Amy-sonic-and-amy-30137479-500-242

Donc bon, leur relation parait un peu à sens unique, et l'amour envahissant d'Amy-le-pot-de-colle agace plus d'un fan (sérieux, Sonic a tellement un air "c'est quoi cette bouse qu'elle me donne là ?" sur cette image). Beaucoup préfèrent voir Sonic avec des partenaires plus matures, comme Sally Acorn, Blaze the Cat ou encore Shadow the Hedgehog (pour les fans de yaoi).

Ceci dit, Sonamy a ses soutiens et de nombreuses fanfictions à son actif. Souvent, Sonic a quelques années de plus (il a 15 ans à la base, je rappelle, et Amy en a 12), et il découvre alors que la folle furieuse hystérique qui le suivait comme une psychopathe est devenue une jeune fille intelligente, raisonnable et... sexy. Surtout sexy en fait. Elle a pris des formes, ose les tenues un rien aguicheuses, et notre Sonic a soudain les hormones qui jouent des castagnettes.

S'ensuivent diverses histoires, selon les goûts de l'auteur. Si ce dernier est adepte de la romance pure et simple, il y aura surtout du flirt et des lemons (scènes sexuellement explicites), avec un brin de jalousie de la part de Sonic pour pimenter le tout. Si l'auteur a plutôt un faible pour l'aventure et l'action, le Docteur Robotnik sera de la partie et mettra la pagaille, forçant Sonic à alterner entre sauver le monde et conter fleurette à Amy. Et si enfin l'auteur est sadique et fan du genre Horreur/Tragédie... eh bien Amy se fait enlever par un serial killer qui passait par là et... meurt. Dans d'atroces souffrances longuement décrites. Et Sonic n'a plus que ses larmes pour pleurer. J'ai déjà lu une histoire comme ça, et je ne m'attendais pas à ce dénouement (j'étais jeune, j'étais naïve).

Pour ce qui est de la romance pure et simple, je ne suis pas trop fan. Quand il ne se passe rien sauf du sexe, une crise de jalousie, une réconciliation, des mini-disputes et tout le tralala... Ben, voilà quoi. C'est un peu plat. Surtout que les deux personnages deviennent trop différents de ce qu'ils étaient au départ. Oui, on peut pas mal interpréter les caractères des personnages dans Sonic the Hedgehog, je l'ai dit, mais il y a des limites tout de même. Quand Sonic devient un copain du genre hyper possessif et qu'Amy roule des fesses continuellement tout en jouant les saintes-nitouches... Disons que c'est TROP loin de ce qu'ils sont dans les jeux.

Et je n'aime pas les fics où tout n'est qu'un prétexte pour voir les personnages juste coucher entre eux. Les PWP (Porn Without Plot ou Plot What Plot, les porno sans intrigue en gros), c'est vraiment pas mon truc. Voilà, c'est dit. Na.

Et puis, Sonic the Hedgehog, c'est mon enfance au fond. Alors ne le dénaturez pas s'il vous plaît ! Oui, je sais, on est responsable de ce qu'on lit. (Soupir)